08 février 2006

INCONTROLABLE

Bon d'accord, on ne pouvait pas s'attendre à un bon film avec Michael Youn en tête d'affiche.
Après LA BEUZE, LES 11 COMMANDEMENTS et IZNOGOOD, Michael et le premier acteur à avoir placé la totalité de ses films dans notre palmarès. En seulement 4 ans, il est devenu le digne successeur de Christian Clavier dans nos coeurs.

Pourtant, le pitch de ce Incontrôlable nous faisait penser à un bon film avec Eddie Murphy. Nous y sommes donc allé, confiant, espérant pour une fois, voir le talent de Michael dans toute sa splendeur.

Hélas, les grosses ficelles qui fonctionnent dans un blockbusters US ne semble pas faire de bonnes comédies à la Française. Il faut dire également que le scénario et la réalisation de celui qui avait commis "Ma Femme s'appelle Maurice" ne pouvait nous laisser présager de bonnes choses.

Nous assistons donc à une grande mascarade de comédie, où les comédiens ne sont pas dirigés, livrés à eux-mêmes et donc pataugeant dans la mediocrité.
Une scène aurai du nous mettre sur la voie. Celle où le personnage interprété par Michael Youn, s'endort devant son écran et continue d'écrire son scénario avec les pieds ... probablement du vécu par Raffy Shart.

Du côté des seconds rôles, Thierry Lhermitte parait s'ennuyer dans le rôle du beau-père, hyper catholique, omnibulé par la virginité de ses filles (dont 3 sont muettes comme des carpes !). Hélène de Fougerolles renoue avec son rôle de cruche dans "Le collègue des Coeurs brisés".

Le bon point du film, il constitue un très bon baromètre pour définir le niveau des prochains films. Le niveau 0 étant cet INCONTRÔLABLE.

Posté par lesbidets à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur INCONTROLABLE

Nouveau commentaire